Modalités

Cours collectif avec travaux en sous-groupes avec apports de documents, et pratique instrumentale

Ce cours alterne des séquences pratiques et théoriques. Des objets musicaux dont les formes possèdent différents degrés d’ouvertures sont improvisées en cours par les étudiants : improvisation modale libre, modale avec des contraintes historiques, contrepoint improvisé, diminution rigoureuse et libre, partitions verbales, partitions graphiques, improvisation libre.

A partir de ces séquences, les étudiants sont invités à une auto-observation inspirée par la phénoménologie. Des éléments théoriques d’analyse de l’improvisation, issus des esthétiques analytiques, des théories de la complexité ou du courant musicologique dit herméneutique sont l’objet de lectures, de discussion et de synthèses communes.

Enjeux

Il s’agira dans ce cours de comprendre les ressorts de l’improvisation et de ses implications dans la transmission.  Une pratique collective de l’improvisation mènera vers une réflexion théorique appuyée sur des références en musicologie et en esthétique.

Objectifs

Ce cours aura notamment comme objectif de « désacraliser » l’acte improvisatoire, vécu par les musiciens qui ne le pratiquent pas comme un geste presque magique, par ceux qui la connaissent comme un privilège ou une distinction. Ce cours visera aussi à relativiser les notions d’écriture et de composition musicale, souvent conçues comme des essences, et comprises uniquement dans leur fixité. L’objectif sera aussi de séparer dans les représentations des étudiants, improvisation et jazz, tout en montrant l’importance du jazz et la puissance libératrice qu’il a exercée sur beaucoup d’esthétiques musicales. A partir de cette pratique et de cette réflexion, les étudiants pourront réfléchir à la place de l’improvisation dans leur pratique pédagogique, à la pédagogie de l’improvisation et par l’improvisation.

Contenus

Compétences du référentiel :

1A Porter un regard critique sur sa pratique artistique

2A Élaborer des outils pédagogiques

2C Proposer des situations favorisant la créativité et l'inventivité

Ressources

Bibliographie :

Aristote. La Poétique, traduction et notes par Roselyne Dupont-Roc et Jean Lallot, Paris, Vrin, 1980.

Cage, John. Silence: lectures and writings, Middletown, Conn, Wesleyan University Press

Deleuze, Gilles. Le Pli, Leibniz et le Baroque, Paris Minuit, 1988.

Genette, Gérard. L’œuvre de l’art, Paris, Le Seuil, 1994.

Goodman, Nelson. Langages de l’art, trad. Fr. de J. Morizot, Nîmes, Jaqueline Chambon, 1990.

Lacan, Jacques. Le Séminaire, Livre VII, Paris, Le Seuil, 1986.

Lewis, George. Improvisation after 1950 in Daniel Fischlin and Ajay Heble, The other side of nowhere, Middletown, Wesleyan University Press, 2004

Morin, Edgar. La Méthode, Vol. I, La vie de la vie, Paris, Le Seuil, 1980.

Raymond, Jean-François. L’improvisation, Paris, Vrin, 1980.

Ouvrages pratiques et partitions

Boquet, Pascal et Rebours Gérard, 50 Standards de la Renaissance et baroque, Paris, Fuzeau, 2006.

Bosseur, Jean-Yves, Le temps de le prendre, Paris, Kimé, 1998

Castanet, Pierre-Albert, Impro duo ludo, Rouen, Presse de l’Université de Rouen et du Havre, 1995.

Hugues, Langston, Ask your mama, 12 moods for jazz, Knopf, 2009.

Janin Barnabé, Chanter sur le livre, Symétrie, 2014

Thomas Alban, Jouer et chanter sur le livre, Derbamont, Musique à la Renaissance 2011

Enseignants

Jean-Yves HAYMOZ, Professeur au CNSM de Lyon et à la Haute école de musique de Genève, spécialiste d'improvisation polyphonique, Fondateur et directeur de l’ensemble vocal Alternatim spécialisé dans l’interprétation du plain-chant Renaissance et baroque

François LAZAREVITCH, Professeur au CRR de Rouen, Directeur artistique des Musiciens de Saint-Julien

Jean-Luc TAMBY, ASEA CRR de Rennes : guitare et luth ; Docteur en musicologie ; qualifié Maître de conférences ; chargé de cours à l’Université de Rouen-Normandie

Modalités

Cours collectif avec travaux en sous-groupes avec apports de documents, et pratique instrumentale

Ce cours alterne des séquences pratiques et théoriques. Des objets musicaux dont les formes possèdent différents degrés d’ouvertures sont improvisées en cours par les étudiants : improvisation modale libre, modale avec des contraintes historiques, contrepoint improvisé, diminution rigoureuse et libre, partitions verbales, partitions graphiques, improvisation libre.

A partir de ces séquences, les étudiants sont invités à une auto-observation inspirée par la phénoménologie. Des éléments théoriques d’analyse de l’improvisation, issus des esthétiques analytiques, des théories de la complexité ou du courant musicologique dit herméneutique sont l’objet de lectures, de discussion et de synthèses communes.

Enjeux

Il s’agira dans ce cours de comprendre les ressorts de l’improvisation et de ses implications dans la transmission.  Une pratique collective de l’improvisation mènera vers une réflexion théorique appuyée sur des références en musicologie et en esthétique.

Objectifs

Ce cours aura notamment comme objectif de « désacraliser » l’acte improvisatoire, vécu par les musiciens qui ne le pratiquent pas comme un geste presque magique, par ceux qui la connaissent comme un privilège ou une distinction. Ce cours visera aussi à relativiser les notions d’écriture et de composition musicale, souvent conçues comme des essences, et comprises uniquement dans leur fixité. L’objectif sera aussi de séparer dans les représentations des étudiants, improvisation et jazz, tout en montrant l’importance du jazz et la puissance libératrice qu’il a exercée sur beaucoup d’esthétiques musicales. A partir de cette pratique et de cette réflexion, les étudiants pourront réfléchir à la place de l’improvisation dans leur pratique pédagogique, à la pédagogie de l’improvisation et par l’improvisation.

Contenus

Compétences du référentiel :

1A Porter un regard critique sur sa pratique artistique

2A Élaborer des outils pédagogiques

2C Proposer des situations favorisant la créativité et l'inventivité

Ressources

Bibliographie :

Aristote. La Poétique, traduction et notes par Roselyne Dupont-Roc et Jean Lallot, Paris, Vrin, 1980.

Cage, John. Silence: lectures and writings, Middletown, Conn, Wesleyan University Press

Deleuze, Gilles. Le Pli, Leibniz et le Baroque, Paris Minuit, 1988.

Genette, Gérard. L’œuvre de l’art, Paris, Le Seuil, 1994.

Goodman, Nelson. Langages de l’art, trad. Fr. de J. Morizot, Nîmes, Jaqueline Chambon, 1990.

Lacan, Jacques. Le Séminaire, Livre VII, Paris, Le Seuil, 1986.

Lewis, George. Improvisation after 1950 in Daniel Fischlin and Ajay Heble, The other side of nowhere, Middletown, Wesleyan University Press, 2004

Morin, Edgar. La Méthode, Vol. I, La vie de la vie, Paris, Le Seuil, 1980.

Raymond, Jean-François. L’improvisation, Paris, Vrin, 1980.

Ouvrages pratiques et partitions

Boquet, Pascal et Rebours Gérard, 50 Standards de la Renaissance et baroque, Paris, Fuzeau, 2006.

Bosseur, Jean-Yves, Le temps de le prendre, Paris, Kimé, 1998

Castanet, Pierre-Albert, Impro duo ludo, Rouen, Presse de l’Université de Rouen et du Havre, 1995.

Hugues, Langston, Ask your mama, 12 moods for jazz, Knopf, 2009.

Janin Barnabé, Chanter sur le livre, Symétrie, 2014

Thomas Alban, Jouer et chanter sur le livre, Derbamont, Musique à la Renaissance 2011

Enseignants

Jean-Yves HAYMOZ, Professeur au CNSM de Lyon et à la Haute école de musique de Genève, spécialiste d'improvisation polyphonique, Fondateur et directeur de l’ensemble vocal Alternatim spécialisé dans l’interprétation du plain-chant Renaissance et baroque

François LAZAREVITCH, Professeur au CRR de Rouen, Directeur artistique des Musiciens de Saint-Julien

Jean-Luc TAMBY, ASEA CRR de Rennes : guitare et luth ; Docteur en musicologie ; qualifié Maître de conférences ; chargé de cours à l’Université de Rouen-Normandie